Sélectionner un type de véhicule
Sélectionner un constructeur
Sélectionner le modèle

Conduire une moto (125cc) avec le permis de conduire automobile - voici comment faire

Rédigé par Ralf à 12:12 h:min. le 23 décembre 2019
Neuer Motorrad-Führerschein

Peu avant Noël 2019, le Conseil fédéral a voté, lors de sa 984e séance, la "quatorzième ordonnance portant modification de l'ordonnance sur le permis de conduire et d'autres prescriptions relatives à la circulation routière". À l'avenir, il sera possible de conduire des motocyclettes légères et des scooters de 125 cm3 avec le permis de conduire pour voiture, après avoir rempli certaines obligations et effectué certains exercices.

La chambre des Länder a donc finalement approuvé l'initiative de réforme du ministère fédéral des Transports en matière de libéralisation de l'accès aux deux-roues, qui avait été très controversée dès le départ dans l'opinion publique. A lire sur le site du Bundesrat. On a accordé plus de crédit aux partisans de la réforme et à leurs nombreux arguments rationnels et raisonnables qu'aux données et faits parfois exagérés et irrationnels des associations et lobbyistes soucieux de sécurité.
A ce sujet, le communiqué officiel de l'Industrie-Verband Motorrad (IVM) sur la décision du Conseil fédéral est tout frais :

"Pour de nombreux citoyens allemands, il sera désormais plus facile de conduire des scooters et motos légers de 15 CV maximum avec le permis de conduire pour voiture. Lors de sa séance d'aujourd'hui, le Bundesrat a voté en faveur de la 14e ordonnance modifiant l'ordonnance sur le permis de conduire. La voie est ainsi ouverte à la libéralisation proposée par le ministre fédéral des Transports pour l'utilisation de scooters et motocyclettes légers de 125 centimètres cubes et d'une puissance maximale de 11 KW (15 CV)".

Pas d'examen mais pas d'école

Il ne s'agit expressément pas d'une autorisation d'utilisation incontrôlée de scooters et motos légers pour tous. Le législateur exige, en plus des cinq ans d'expérience de conduite en voiture et d'un âge minimum de 25 ans, une formation théorique et pratique complète et axée sur la sécurité - mais renonce à un examen.

Cela ouvre à de nombreuses personnes en Allemagne la possibilité d'utiliser une mobilité à bas prix et à faible consommation, soit comme alternative de transport écologique dans le trafic des grandes villes, soit comme solution individuelle efficace à la campagne".

Selon l'IVM, il n'est pas encore possible de fixer une date précise pour l'entrée en vigueur de la loi. Le projet indique avec la publication dans le journal officiel fédéral. Le président fédéral doit d'abord signer et ensuite vient la formalité. La règle de langage est la suivante : "à temps pour le début de la saison de motocyclisme", c'est-à-dire avant le 1er avril 2020.

Pour pouvoir conduire un motocycle de la catégorie A1, les personnes intéressées doivent

- être titulaire de la catégorie B du permis de conduire depuis au moins cinq ans,
- avoir atteint l'âge minimum de 25 ans et
- avoir suivi une formation théorique et pratique d'au moins 13,5 heures de temps (9 unités d'enseignement de 90 minutes), dont la réussite a été certifiée par un moniteur d'auto-école.

L'autorisation est documentée par l'inscription du nombre-clé 196 sur le permis de conduire.

Après l'inscription du nombre-clé 196 sur le permis de conduire, il est alors possible de conduire des motocycles (également avec side-car) d'une cylindrée maximale de 125 cm3, d'une puissance moteur ne dépassant pas 11 kW et dont le rapport puissance/poids ne dépasse pas 0,1 kW/kg.
L'inscription de ce nombre-clé ne permet toutefois pas d'obtenir un permis de conduire de catégorie A1, de sorte que cette autorisation ne permet pas, par exemple, l'extension à la catégorie A2 conformément à l'article 15, paragraphe 3, du FeV. Il est également garanti que cette autorisation ne permet pas de conduire des motocycles légers à l'étranger.

Par ailleurs, les personnes ayant obtenu leur permis de conduire de catégorie 3 avant le 1er avril 1980 peuvent déjà conduire des 125 cm3 de l'actuelle catégorie A1.

On Tour
Ralf
Ralf

Ralf est le directeur général et cofondateur de SIP Scootershop. Il roule en Vespa depuis 1990 et aujourd'hui encore, sa meilleure journée de travail commence lorsqu'il se rend au siège de SIP à Landsberg sur sa Rally 200. Sinon, il possède aussi une 180 SS, une 160 GS et une VM2 Lampe Bas Vespa.

×